Paul Challan Belval, Vitrailliste auprès du sourire de Notre-Dame de Chartres

Accueil > Les œuvres > Bienheureuse Aliette

Bienheureuse Aliette

article du mardi 10 septembre 2013, par Paul Challan Belval
mise à jour le mardi 10 septembre 2013

Voir en ligne : NOMINIS

JPEG - 71.5 ko
Cliquez pour agrandir...

Aliette est le prénom modernisé d’Aleth. La bienheureuse Aleth est la mère de saint Bernard de Clairvaux, qu’elle met au monde en 1090 dans le château familial, prés de Dijon.
Sa mort en 1105 fait commencer à Bernard, jeune Seigneur, une profonde conversion. Elle reste dans les mémoires comme « la douce Aleth », nourrissant de vie chrétienne ses enfants.
Cinq ans après, Bernard rentre au monastère de Citeaux, dont l’austérité effrayait nombre d’aspirant à la vie monastique, entraînant avec lui trente de ses parents et amis. Il fonde de nombreux monastères, jusqu’à sa mort en 1153 ; Sa mère est fêtée localement le 4 avril.

Voici les indications du site « Nominis » : Née vers 1070, elle était la fille du comte de Montbard en Bourgogne. Elle avait épousé, à quinze ans, Técelin, le seigneur de Fontaine, près de Dijon. Ce fut un ménage merveilleux de tendresse et de pureté. Elle donna le jour à six fils et une fille (sainte Ombeline). En raison des absences de son époux, au service du duc de Bourgogne, ce fut d’elle qu’ils reçurent leur éducation et leur foi. L’un de ses fils résume en lui les vertus de sa mère, saint Bernard, né en 1090 à Fontaine-les-Dijon dont l’austérité et la dévotion mariale viennent en droite ligne de l’exemple donné par sa mère.
Ses reliques furent transférées à Clairvaux en 1250.

Le vitrail a été réalisé pour la première communion d’Aliette, le 1er septembre 2013 ;
Les particuliers qui l’ont commandé ont apportés pour cela l’image d’une icône de la bienheureuse.
Il mesure 17 / 28 cm, est composé de verres antiques, et est assemblé à l’étain, selon la technique du vitrail tiffany. Il peut être suspendu, et placé sur son présentoir de bois. Une seconde version nécessiterait un peu plus de huit heures de travail.

Répondre à cet article


Accueil | Curriculum vitae | L'atelier | Les œuvres | Créer un vitrail... | Remerciements |

Paul Challan Belval - Vitrailliste auprès du sourire de Notre-Dame de Chartres |


| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | conception technique graphique : www.reflexwebstudio.fr

| Site réalisé avec SPIP SPIP |